Moyenne section, son premier trimestre… Entre difficultés et questionnements…

Je vais commencer avec une question toute simple: Comment ne pas tout mettre sur le dos de l’école?
Ouais alors, j’en suis à peu près au même point que l’année dernière à la même période, Ninie a encore beaucoup changé. On va partir sur le même billet que l’année dernière, enfin reprendre points par points comme je l’ai déjà fait puisque forcément les choses ont évolué, Ninie a grandi… ninie-ecole

L’école a toujours ce côté obscur que je lui trouve…

Son comportement
En relisant mon billet de l’année dernière, je me rends compte à quel point l’école a été un changement brusque dans sa vie de petite fille unique, si je relis encore une fois, j’ai confirmation que tout à commencé à partir de là: les crises de colères, le complexe d’œdipe (qui commence un peu à s’estomper), le fait de ne pas vouloir couper le cordon avec moi, se prendre pour une adulte (bon le psy nous l’a bien dit, elle est perdue entre sa place d’enfant et l’adulte qu’elle voudrait être)… Bref, tout ça mit bout à bout depuis plus d’un an maintenant ça fait beaucoup! Mon but n’est vraiment pas de faire peur aux parents dont les enfants rentrent à l’école bientôt, mais plutôt de lâcher ce que j’ai sur le cœur: L’école est un fléau pour nous…

Si l’année dernière je parlais de petite fille populaire, les vrais problèmes ont commencés ensuite, c’est surtout à ce moment là que nous nous en sommes rendu compte… Elle est devenue la cible d’une petite fille de sa classe avec des gestes et des paroles violentes… L’école a d’ailleurs fait le nécessaire à la rentrée de Septembre en les séparant dans des classes différentes. Le début d’année (au moins avec cette petite fille) s’est bien passé jusqu’à début décembre où ça a recommencé… Je ne vais pas rentrer dans les détails de ce qu’il se passe à l’école mais ce sont des choses du genre « tu ne mets plus ces chaussures où je ne t’invite pas à mon anniversaire » (ça tombe bien elle n’ira pas de toute façon), ou encore « demain tu m’apportes ça ou tu n’es plus ma copine » (j’ai envie de dire LOL, je fais les poches à Ninie de toute façon). Encore une fois ce sont des petites choses mais qui mise bout à bout commencent à faire beaucoup et mon petit cœur de maman souffre d’avantage quand je vois ma fille rentrer avec des coups!

Autre souci, il me semble qu’elles sont genre 4 ou 5 filles dans la classe pour plus d’une vingtaine d’élèves… On connait les garçons (je suis la seule fille d’une fratrie de 5 enfants) et leur comportement, si les filles sont des princesses, eux sont des goujats… Du coup, Ninie essaie de reproduire tout ce qu’elle voit et ce qu’elle entend… Encore une fois je ne vais pas rentrer dans les détails mais j’ai parfois l’impression d’avoir mal fait mon « travail » de maman quand je la vois faire ou dire des choses…

Je vais bien, tout va bien…
Si l’année dernière Ninie m’a enchainé les maladies, cette année s’annonce beaucoup mieux… Enfin, elle est moins malade, sauf au tout début des vacances (j’en ai beaucoup parlé sur les réseaux sociaux).

Mais l’école c’est aussi ça…

Je me force à retirer du positif dans tout ça, ouais sinon je n’avance plus et je vais me retrouver dans une boucle sans fin… Le corps enseignant est au top, nous avons eu rendez-vous avec la maitresse il y a quelques jours. Une maitresse très à l’écoute qui évidemment ne peut pas être partout mais qui essaie de faire pour que chaque enfant se sente bien à l’école. D’ailleurs Ninie adore sa maitresse et ses Atsem et elle est toujours ravie d’aller à l’école retrouver une vie de groupe avec ses copines malgré tout… et son amoureux…
Nous sommes rassurés sur le fait que Ninie ne soit pas QUE une victime ou une suiveuse (cf: le début de mon billet), parfois si elle rentre avec un « bobo » ou quoi c’est peut être qu’elle l’a cherché même si ça n’excuse en rien les gestes d’un autre enfant!
Ninie est aussi une petite fille très dégourdie qui n’a pas la langue dans sa poche, la maitresse nous a expliqué qu’elle s’exprimait bien et qu’elle était toujours partante pour aider les plus petits de sa classe (elle est dans une classe à double niveau).

Bon et sinon chez toi, l’école ça donne quoi?

 

Laisser un commentaire prend moins de temps que de lire un article.
Laisser un commentaire permet au blog de vivre.
Il ne faut pas hésiter!

10 thoughts on “Moyenne section, son premier trimestre… Entre difficultés et questionnements…

  1. Ma fille aussi est en moyenne section cette année, elle est arrivée nouvelle en septembre, et j’avais peur qu’elle ne se familiarise pas avec le reste de la classe, mais au contraire, elle a réussit à se faire des ami(e)s et cela va plutôt bien en général, elle s’intègre de plus en plus, adore sa maitresse, et l’atsem.

    Parfois j’entends des petits accidents, les enfants sont parfois méchants entre eux vraiment, mais je pense qu’avant tout cela doit venir de l’éducation des parents, il y a une part de responsabilité à prendre et l’école ensuite si les choses sont laissées sans surveillance.

    Je te souhaite que les choses s’améliorent pour ta fille à partir de janvier 🙂

    1. Je confirme, les enfants sont méchants entre eux, mais j’avoue que je ne pensais pas qu’ils commençaient à cet âge là!

      Merci à toi et bonne année!

  2. Ma grande de 3 ans est rentrée à l’école en septembre, elle avait hâte mais n’était pas totalement propre en janvier 2016 pour faire sa rentrée donc elle était restée en crèche (en même temps rien ne sert de les mettre tôt à l’école, cela dépend de la propreté…)
    Ici tout va bien, Victoire est une petite fille qui aide ses plus petits camarades, qui participe, qui connait beaucoup de choses dixit la maîtresse. elle ne veut juste pas faire de sieste. elle est aussi très intégrée à la garderie.
    En septembre j’étais en congé maternité pour la deuxième et je l’emmenais à l’école, elle avait un peu de mal à y aller car elle savait que je retournais à la maison, mais depuis que j’ai repris le travail tout va bien.
    Elle est revenue une fois avec un bleu, un camarade lui avait donné un coup de boule, mais la maitresse nous avait prévenu ( une forte tête que la maitresse a dû mal à le canaliser) et une autre fois mordue par un camarade à la garderie (ça lui arrivait aussi à la crèche) pourtant ma fille a du caractère et ne se laisse pas faire… mais peut être parfois elle n’est pas 100% blanche dans l’histoire 🙂

    Je pense que c’est bien d’aller voir quelqu’un tu as raison pour en parler, d’extérioriser, après tout on a chacun notre vécu et même les enfants n’appréhendent pas les choses de la même façon.

    1. Pauvre puce 🙁

      Ici on a pris rendez-vous avec la maitresse qui nous a bien dit que Ninie se débrouille très bien à l’école et que dorénavant elle allait quand même faire plus attention lors des récrés ou en classe. Je sais bien que Ninie n’est pas non plus à 100% blanche dans certaines histoires mais quand même, ça me fait mal…

      Je confirme que ça fait un bien fou d’en parler, ça vide l’esprit (mais aussi le porte-monnaie)…

  3. Que ton billet me parle…
    Ici, avec l’école a commencé la découverte de la violence (je ne pensais pas non plus si tôt!) il a été mordu au sang en petite section, bousculé, tapé, griffé en moyenne section. Bref, l’école, ça n’est pas ma passion. Bien sûr, nous avons toujours vu les maîtresses mais ils leur a toujours fallu des traces (griffures, morsures) pour nous prendre vraiment au sérieux. En moyenne section, Ptit loup ne voulait carrément plus aller à l’école…Maintenant en grande section, j’ai l’impression que ca va mieux et en tout cas, il ne me rapporte plus ce genre d’harcèlement. Je reste néanmoins vigilante .
    Sans compter qu’il est malade dés qu’il passe le portail! :-/

    1. Outch’ pas simple! Pauvre petit cœur!
      Si ça s’arrange c’est aussi bien, c’est vraiment compliqué l’école, on ne sait jamais comment réagir.
      En tout cas bon courage <3

  4. l’école s’est tjs bien passé chez moi et Emma est une très bonne élève elle veut être la premiere de sa classe elle est en GS lol et elle avait une copine qui parfois lui interdisait de jouer ou de parler à d’autres copains copines du coup elle n’était pas d’accord car Emma et moi nous vivons toutes les deux et je lui apprends que c’est elle qui commande sa vie personne d’autres (à part moi lol) c’est ce qu’elle m’a dit un jour)) que ça soit une copine en maternelle à l’école etc ou plus tard un mari. je lui apprends cela suite à mon parcours avec son père. Cette même copine a compris comment Emma fonctionnait et elle accepte qu’Emma ai d’autres copines car elle lui a expliqué qu’elle n’était pas d’accord que ma maman (moi) a aussi d’autres copines et que j’ai le droit d’en avoir d’autres aussi.

    1. Tu as très bien fait! C’est ce que nous essayons de faire avec Ninie mais ce n’est pas toujours simple, elle ne nous écoute qu’à moitié.
      En tout cas merci à toi pour ton message et bravo pour ta puce!

  5. Ce que je peux te conseiller, en toute modestie bien sûr, c’est d’essayer de maintenir le dialogue avec ta fille, pour qu’elle te parle de ses journées d’école, quand elles se passent bien mais surtout pour pouvoir réagir en cas de problème car sa classe m’a l’air de compter quelques terreurs.

    1. C’est ce que je fais, dès qu’elle passe le portail elle a droit à un interrogatoire LOL
      C’est quand même parfois difficile de trouver la bonne version vu qu’elle ne raconte pas tout à fait les mêmes choses à son Papa! Oui il y a quelques fail à l’école…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :