6 ans pour te rêver, te pleurer et enfin te rencontrer !

Six longues années semées d’embûches et de moments difficiles pour enfin voir le bout de ce tunnel sans fin et enfin accueillir ce petit bébé que j’ai tant rêvé. J’ai fait ma jolie annonce sur Facebook et Instagram vendredi soir et tout d’abord merci pour vos nombreux messages ! Je souhaite maintenant revenir sur notre parcours car j’en ressens vraiment le besoin, histoire de peut-être enfin laisser ces six dernières années derrière moi… Attention, pavé en approche !

Ninie ce bébé parfait pas vraiment pressé

En Janvier 2010, Papa Chou et moi décidons d’arrêter la pilule afin d’agrandir notre foyer, Ninie est née en Novembre 2012, je te laisse donc faire ce premier calcul. Deux années d’attente qui ont semblées interminables (si on avait su avant que cette attente n’était rien comparé à ce qui nous attendait plus tard).

Ninie a fini par s’installer et si la grossesse n’a pas toujours été un long fleuve tranquille disons qu’elle s’est déroulée sans trop de problèmes. Mon accouchement en fut tout autre, d’ailleurs j’en ai longuement parlé dans ce billet que je n’aurais jamais dû relire mais qui me conforte dans mon choix de maternité et de projet de naissance.

Ninie, cette grande sœur en devenir

7 ans, sept années se sont écoulées depuis cette photo, Ninie est maintenant une grande fille qui demandait depuis un moment à devenir grande sœur. Ça va faire approximativement deux ans qu’elle demande régulièrement pour avoir une petite sœur, oui, car la miss est catégorique : elle veut une sœur !

Et puis, il y a eu cette découverte d’un « + », ce petit secret que nous avons gardé Papa Chou et moi pendant de longues semaines avant de lui annoncer (je reviens plus bas sur les raisons de cette attente). Si je savais que ma princesse serait la plus heureuse de cette nouvelle, Papa Chou avait tout de même quelques doutes concernant sa réaction et il a quand même réussi à me mettre un peu le doute également.

Une fois l’écho du premier trimestre bouclée nous n’avons pas attendu plus longtemps pour lui annoncer la nouvelle. Je ne suis absolument pas quelqu’un qui montre ses sentiments mais sa réaction était tellement spontanée qu’elle a réussi à me faire pleurer ! Il n’y a pas eu de mise en scène, de grand numéro, nous lui avons fait l’annonce simplement en lui donnant l’écho elle a deviné le reste. Cette enfant est exceptionnelle !

Bien évidemment depuis l’annonce elle a totalement changé d’avis concernant l’impérativité d’avoir une sœur et ne veux même pas savoir pour garder la surprise car l’un ou l’autre c’est mieux que rien du tout !

Cette attente interminable depuis 2013…

Depuis Septembre 2013, nous avons pris la décision de mettre en route numéro 2 comme on l’appelle à la maison depuis des années (depuis que l’on sait il a changé de nom pour Trotro). Mais voilà, les mois, les années passent et rien n’arrive. J’ai un peu évité le gyneco depuis la naissance de Ninie et on se disait que de toute façon nous avions attendu 2 ans donc qu’il n’y avait aucune raison de paniquer. Nous avons laissé la nature faire…

Et puis perdre tous ses repères…

Un peu avant les vacances d’été 2015, je me suis remise au sport, j’ai changé mon alimentation et nous avons eu la plus belle des surprises en rentrant de nos quelques jours de congés : un « + » est apparu. Ni une, ni deux, je prends immédiatement rendez-vous avec la gyneco de notre village : une femme exécrable qui n’a pas apprécié la présence de Papa Chou au rendez-vous duquel on ressortira sans plus d’infos que ça.

A partir de ce moment là, je pars directement à la recherche d’une maternité à la bonne réputation pour ne pas revivre le même accouchement ni même un suivi identique que pour Ninie. Mon choix se porte sur la maternité à seulement 10 minutes de chez nous. Après avoir annoncé la nouvelle à quelques proches (pour ne pas dire pratiquement tout le monde), nous décrochons un rendez-vous qui se passe plutôt bien mais on me demande de repasser toutefois la semaine suivante pour un contrôle. Tu devines certainement la suite, je n’ai vraiment pas envie de revenir sur ce parcours difficile, sur cette étape qui nous a pourtant encore plus soudés avec Papa Chou qui a toujours été ma plus grande force. J’ai écrit un billet, sur le coup sans mise en page, sans relecture, un billet à vif disponible sur le blog. C’est une partie de notre histoire, si aujourd’hui je ne souhaite pas le relire il fait partie de nous et ce bébé aussi. Je me réconforte en pensant que ce n’était peut-être pas le bon moment.

Reprendre pied sans oublier…

Une fois ce moment douloureux passé, même si tu te doutes bien qu’il est impossible d’oublier ce genre d’épreuve, il a fallu aller de l’avant.

La gynéco nous a prescrit tous les examens nécessaires pour lancer un parcours PMA mais clairement je n’étais pas prête : nous avons lancé un autre projet celui de notre mariage, notre belle aventure à nous. Je pense que ces mois de préparatifs m’ont aidé à me vider la tête. Nous nous sommes mariés en Juillet 2016, nous avons essayé pendant de longs mois, j’ai évité ma gyneco aussi longtemps que possible jusqu’à la rentrée de cette année.

Début d’un parcours PMA et une jolie surprise

Depuis plusieurs mois je souffre discrètement d’un dérèglement hormonal je pense (transpiration excessive, pilosité accrue, cycles très douloureux…). Je me voyais déjà devoir reprendre la pilule et repousser encore plus ce projet bébé, d’être enfin une famille complète comme je l’entendais et surtout je voyais ma gyneco m’épingler sur le fait que je ne l’avais pas revue depuis fin d’année 2015. Mais il n’en est rien, on a fait un checkup de contrôle, elle a parfaitement compris mon absence de ces dernières années et m’a de nouveau prescrit tous les examens pour la mise en place de la PMA ou tout du moins d’un accompagnement à la procréation.

J’ai eu rendez-vous le 9 Septembre avec elle puis mon cycle a commencé seulement quelques jours après, ce qui a permis de rapidement mettre en place les examens :

  • Une échographie pour comptage folliculaire qui doit avoir lieu entre le 3ème et 5ème jour du cycle et qui donnera de très bon résultats.
  • Une hystérosalpingographie pour bilan d’infertilité secondaire qui donnera lui aussi de très bons résultats.
  • Un bilan sanguin au 3ème jour du cycle que je n’ai pas pu réaliser puisque ça tombait un dimanche.

Petite précision : Nous avions avec Papa Chou défini une limite à ne pas franchir, nous voulons un second enfant oui, mais ni don d’ovocyte ni de don de sperme.

L’hystérosalpingographie

Je souhaite revenir un peu plus en détails sur cet examen au nom imprononçable et qui à la lecture de son déroulement peut sembler totalement barbare. J’y suis allée accompagnée de belle maman (elle seule et ma grand-mère étaient au courant de la PMA, car lors de la terrible épreuve de 2015 elles seules ont été d’un grand soutien. J’ai donc voulu qu’elles soient au courant de tout et uniquement ces deux personnes) qui a tout fait pour me faire déstresser en vain, je suis naturellement une boule de nerfs, je me lançait dans un examen totalement inconnu, pas forcément indolore et qui touchait à mon intimité. En plus le résultat allait définir l’avenir d’une possible grossesse.

L’hystérosalpingographie est un examen radiologique avec injection d’un liquide de contraste directement dans la boîte à bébé pour voir si rien n’est « bouché » et si le chemin fonctionne bien. L’équipe a été au top, je suis très pudique et j’avais d’avance peur de voir dix personnes dans la salle mais il n’en était rien : seulement deux femmes de la plus grande des douceurs. Elles m’ont chacune expliqué l’examen tout en me rassurant, chaque acte était annoncé avant et il n’y a eu aucune surprise.

La position n’est pas forcément agréable, l’injection non plus, le nombre de positions à prendre peut sembler être de la torture surtout avec l’engin qu’on a entre les jambes mais avec le bon personnel tout se passe bien. J’ai largement apprécié avoir à ma disposition une salle de bain afin de pouvoir réaliser ma toilette après et avoir immédiatement l’avis du médecin concernant les résultats : tout va très bien !

 

Si presque tous mes examens étaient bouclés jusqu’au cycle suivant, Papa Chou devait quand à lui passer par un spermogramme qu’il a réalisé au début du mois d’Octobre. Nous n’avons jamais récupéré les résultats et je n’ai jamais fait ma prise de sang car le lendemain nous avions la plus belle des surprises : un bébé s’était finalement installé ! Au moment où nous pensions être partis pour des mois de suivi et d’assistance médicale la vie nous faisait le plus beau des cadeaux !

Le résultat s’est immédiatement affiché sur le test sans aucune hésitation possible : nous allons avoir un bébé !

Cette belle aventure qui nous attend !

Si j’étais folle de joie à me voir déjà avec bébé dans les bras dans quelques mois, j’avais tout de même cette petite voix qui me disait « Oui, mais la dernière fois… », j’étais pleine de craintes et de joie à la fois. Je n’ai rien dit, ni à ma Mamie, ni à belle-maman, elles avaient suffisamment souffert la dernière fois, je ne voulais pas une nouvelle fois les faire passer par là.

Le lundi j’ai immédiatement appelé la maternité et j’ai eu rendez-vous pour le 7 Novembre. Moins d’un mois à patienter mais certainement les trois semaines les plus longues de ma vie. Comment va mon bébé ? Allons nous encore une fois passer une étape difficile ? Bref, j’avais mille questions et mille doutes concernant cette grossesse, c’est extrêmement difficile de ne pas faire de comparaison. Si Papa Chou était bien évidemment au courant dès la première seconde (je ne suis pas douée pour les annonces, il est mon confident à qui je ne peux absolument rien cacher, puis bon il l’avait deviné bien avant moi), j’avais besoin de quelqu’un, d’un soutien féminin. La seule personne que j’ai mise au courant est ma copine July avec laquelle je peux parler de tout, elle a été d’un grand accompagnement pendant ces trois semaines où ce secret était le notre mais l’anniversaire de Ninie a toutefois été difficile entre les nausées et le fait que tous nos amis étaient présents ! Mais on a tenu bon et nous n’avons rien dit !

L’écho de datation avait lieu seulement quelques jours après, c’est en stress intense que je suis arrivée à l’écho et tout ce stress accumulé depuis plusieurs semaines est immédiatement redescendu lorsque j’ai vu ce petit cœur battre. Tout allait bien, voilà le début d’une belle aventure ! J’ai immédiatement oublié tout le reste.

Une première annonce

Mon premier message en sortant de la maternité est bien évidemment pour ma copine July, je revois encore Papa Chou s’arrêter pour que je puisse faire « une photo » afin de lui envoyer.

En rentrant de la maternité et belle-maman étant à la maison pour garder Ninie, j’ai sauté sur l’occasion de lui annoncer que finalement un bébé surprise était installé et qu’elle allait à nouveau être mamie et que tout ça devait rester secret. Même beau-papa ne devait rien savoir car nous avons une histoire un peu particulière tous les deux : il était présent avec moi quand la terrible nouvelle nous est tombée dessus en 2015, nous étions ensemble, rien que nous deux. Soyons, clairs, il est en plus marseillais et donc incapable de tenir sa langue (:p) et je ne veux pas que Ninie soit au courant pour le moment, je suis rassurée mais le premier trimestre n’est pas terminé et je ne veux pas impliquer Ninie pour l’instant.

Le lundi comme à mon habitude, j’ai sauté sur le téléphone pour appeler ma mamie, je lui ai simplement dit « Allume ton ordinateur, je t’ai envoyé un message ». Elle avait bien évidemment dans ses mails une jolie écho qui l’attendait, sa réaction ne m’a absolument pas surprise, elle était folle de joie. C’est la personne la plus proche de moi depuis mon enfance, elle vit mon bonheur par procuration et je savais que cette annonce serait pour elle un beau cadeau.

Se préparer à cette grande annonce !

Comme je l’ai dit un peu plus haut, oui je suis rassurée mais tout n’est pas encore gagné. Il nous reste un mois à patienter pour réaliser l’écho du premier trimestre (celle qui est vraiment officielle) et faire la déclaration de grossesse. Si ce mois m’a semblé une éternité, j’ai trouvé comment m’occuper : préparer la maison à l’arrivée de ce petit bout. Je ne souhaite absolument pas déménager : nous vivons dans un appartement où nous avons fait de nombreux travaux, c’est un village calme, nous avons de bonnes écoles… Mais, nous avons un T3 et donc seulement deux chambres. Il va falloir s’organiser !

Première étape : échanger les chambres puisque Ninie a une chambre immense et nous un tout petit espace. Pour ne pas « voler » la chambre à Ninie pour y installer ce petit bébé, nous lui avons simplement proposé l’achat d’un lit en hauteur comme les grands, elle n’a pas vraiment hésité. C’est donc plié : Ninie récupère sa chambre de bébé avec un tout nouveau lit gain de place et nous récupérons la chambre parentale où nous pourrons largement installer la nurserie.

Le changement nous a pris un bon mois de tri, de rangement, de livraison et de mise en place, tout est prêt et Ninie a une chambre magnifique ! C’est maintenant le moment de l’échographie, on est à 4 jours du deuxième trimestre.

Te découvrir en détails

Aucun suspens, nous entendons immédiatement ton cœur, et la gyneco nous montre chaque détails. Deux bras, deux jambes, un bébé qui gigote… C’est un beau moment, je ne lâche pas l’écran des yeux. Nous savons maintenant que tout va bien mais une question me brûle les lèvres, fille ou garçon ? La gynéco va prendre pas mal de temps a essayer de deviner le secret. Nous avons une estimation mais elle n’est pas vraiment certaine : « Je pense à ???, mais j’ai quand même une réserve ».

Nous découvrirons donc le secret de notre petit bout le mois prochain, ce n’est pas grave, le Père Noël nous a déjà fait le plus beau des cadeaux, nous pouvons donc l’annoncer, enfin, voilà, ça devient concret ! Trotro est en pleine forme !

Et puis te dévoiler !

Nous avons récupéré Ninie chez des amis juste après le rendez-vous, ils étaient eux aussi dans la confidence depuis le début et vont d’ailleurs bientôt accueillir un petit loulou d’ici quelques jours maintenant. Ils ont vraiment été contents pour nous tout autant que nous le sommes pour eux. Nos bébés auront tout au plus six mois d’écart ce qui est génial !

Comme je te l’ai dit en début de billet, nous l’avons annoncé à Ninie directement en arrivant à la maison et l’anniversaire de Papa Chou étant le lendemain pratiquement tous nos amis l’ont appris à ce moment là au fur à mesure des sms. Il ne reste plus qu’une seule personne : Papé Momo et c’est Ninie qui va se charger de l’annonce le samedi (bien évidemment la miss étant sur son petit nuage, toute l’école est au courant).

En arrivant chez ses grands-parents elle n’arrêtait pas de me lancer des regards afin de savoir quand l’annoncer, alors que je n’arrêtais pas de lui dire oui, elle n’osait pas. Mais sa Mamie étant parfaitement impatiente (ouais généralement les cadeaux de Noël sont ouverts à 19h le soir du réveillon), elle lui lance un « Tu n’as rien à dire à Papé ? », forcément aucune réaction car elle ne savait pas que sa mamie était au courant. Et puis elle se lance :

Ninie : « Papé combien as-tu de frères et sœurs ? »
Papé : « Quatre »
Ninie : « Mamie combien as-tu de frères et sœurs ?
Mamie : « Deux »
Ninie : « Et bien moi aussi bientôt je vais en avoir un ou une »

Papé a vraiment mis quelque secondes à réaliser ce que Ninie venait de dire et puis il a compris, plein de joie. J’ai appris par la suite qu’il était totalement sur un petit nuage depuis cette annonce et qu’il en parle beaucoup !

Je devais attendre Janvier pour l’annoncer sur le blog et les réseaux sociaux mais j’échange beaucoup avec vous et en message privée il m’est parfois difficile de ne pas vendre la mèche quand on me demande comment je vais pendant une conversation. Je partage avec vous depuis plus de 6 ans notre quotidien et je pense que vous l’annoncer a vraiment concrétisé toute cette aventure qui commence ! Maman Chou va revenir à ses premiers amours : la vie de jeunes parents, la découverte de la puériculture et l’évolution d’un bébé jusqu’à l’enfance. J’ai vraiment hâte de partager chaque instant de cette grossesse avec vous ! Vraiment du fond du cœur, merci pour vos messages, pour votre soutien indéfectible depuis des années ! Vous avez vu ma fille grandir et devenir une vraie petite personne, vous avez toujours été une oreille attentive. En un mot MERCI !

 

Que cette belle aventure commence !

 

Laisser un commentaire prend moins de temps que de lire un article.
Laisser un commentaire permet au blog de vivre.
Il ne faut pas hésiter!

19 commentaires pour “6 ans pour te rêver, te pleurer et enfin te rencontrer !

  1. Je suis tellement contente pour vous 3!
    C’est une jolie nouvelle! Félicitations!
    (Par contre j’ai pleuré tout au long de la lecture…. alalala les hormones!! Mdr)

      1. Toutes mes félicitations !
        J’ai eu les larmes aux yeux avec la façon où Ninie l’a annoncé à Papé.
        Pleins de bonheur à vous !
        Je compatis à votre attente, nous avons un fils de 2 ans et demi, et avons mis 5/6 ans pour l’avoir. Pour le deuxième, ça sera PMA directement 🙁

        1. Merci !
          Oui Ninie est bien plus douée que moi pour les annonces LOL
          Nous on s’arrête là, du coup. Mais si troisième il y avait eu, je pense que nous serrions directement passé par la PMA. Je te souhaite d’avoir cette seconde grossesse rapidement <3

  2. Un magnifique billet ! J’aime beaucoup ta façon de rediger.. Une famille bientôt 4.0 (ça se dit ?! :)) au top ! Pleine de bonne humeur, de courage, de volonté. Vous êtes des battants ! On est tellement content pour vous. De gros bisous à vous 3 et demi

  3. Ah ben voilà, j’ai versé ma petite larme 🙂 Je viens de découvrir des événements que je ne connaissais pas encore (j’ai du arriver sur le blog début 2016…), et du coup, je me rends encore plus compte de tout ce chemin que tu as vécu pour en arriver là aujourd’hui.
    Je te souhaite encore une fois félicitations, et du fond du cœur, à tous les Chous, plein de bonheur avec ce petit bout qui va arriver !!!!

  4. La plus belle et magnifique de toutes les aventure. Et je suis tellement heureuse pour vous trois, heureuse d’être ton amie, fière que tu te soit tournée vers moi pour te confier, heureuse d’avoir été dans la confidence dès le début. Je suis, et serais toujours là pour toi, pour vous. Je vous aimes si fort mes choux d’amour. Tata Juju à vraiment hâte hâte hâte de découvrir ce petit Trotro que j’aime déjà si fort .

    1. Merci tata Juju ! Vraiment, je ne voyais pas une autre personne vers qui me tourner <3
      Je me demande quand même combien de temps je vais réussir à te faire mariner avant de te dire si c'est une fille ou un garçon :p
      Bisous ma chérie <3

      1. Pas longtemps j’espère. Mais en fait le plus long pour moi c’est l’attente avant qu’il soit là. J’ai tellement hâte de voir sa bouille et de lui dire combien je l’aime aussi. Après tout vous êtes la famille que nous avons choisi. Une belle amitié partie de rien et qui grandie de jour en jour. Non en fait tu es bien plus qu’une amie, tu es une soeur ❤❤❤❤. Chou est comme un frère pour chris, et puis Minou c’est mon grand amour.

  5. Bonjour « Maman Chou » ! 🙂 Je ne te suis que depuis peu, mais ton parcours m’a bouleversé car même si le mien est quelque peu différent, j’ai également connu ce « rendez-vous manqué »… cela fait 14 ans. Ma fille en a 12 aujourd’hui, et nous sommes si heureux ! Merci beaucoup pour tes mots, ton partage. Je te souhaite désormais de pouvoir profiter au maximum de Numéro 2 🙂 Avec la complicité de Numéro 1 ! lol. Je t’envoie de gros bisous, ainsi qu’à toute la famille Chou et te souhaite une très belle journée 🙂 Nathalie

    1. J’aime beaucoup ta façon de l’appeler : « rendez-vous manqué » c’est très beau ! J’imagine que 14 ans plus tard on n’oublie pas malgré la présence d’un autre bébé.
      Je sais que tu n’es pas la depuis longtemps mais je sais que tu aimes laisser ta plume à l’occasion, merci à toi pour ce message plein de tendresse <3

      1. Je t’en prie, c’est toujours avec plaisir : je suis de celles qui s’abonnent quand une plume lui plait justement, et à aimer partager <3 Hélas, je voudrais pouvoir te dire que l'on oublie avec le temps, mais s'il est vrai que l'on n'y pense pas tous les jours (la vie est bien faite, grâce au Ciel. D'ailleurs, je crois que c'est De Nerval qui parlait de "l'oublieuse mémoire"…), il y a parfois des réminiscences. Mais une chose est sûre, le bonheur de ce nouveau "mini toi, ou mini moi" emplit notre coeur de tant de bonheur que c'est tout ce que l'on retient 🙂

    1. Merci ^^
      Oui Ninie avait préparé deux versions de son annonce et elle a préféré faire celle-ci qui est toute en douceur et en poésie. Elle a ensuite fait la seconde version à ses grands-parents, une version bien plus dans l’humour, ils ont adoré !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :