Ring Fit Adventure : La forme de l’O

[Billet par Papa Chou]

Ring Fit Adventure
Plateforme : Switch
Date de sortie : 16/10/2019
Genre : Exergaming, jeu d’aventure
Joueurs : 1
Développeur : Nintendo
Éditeur : Nintendo

Nintendo ne cessera jamais de m’impressionner. C’est le seul véritable adn immédiatement identifiable du paysage vidéoludique. Paradoxalement conservateur dans ses licences et sans cesse renouvelé au niveau des idées ou d’un gameplay peaufiné à l’extrême, on se moque souvent d’eux en premier lieu pour finalement adopter et encenser chacune de leurs audaces.

La nouvelle idée géniale se nomme donc Ring Fit Adventure, et vous propose de faire une séance de sport complète sans même s’en rendre compte car c’est bien connu : le temps passe plus vite quand on s’amuse.

L’anneau de puissance

Ring Fit se présente sous la forme d’un coffret comprenant le jeu, une sangle de cuisse pour JoyCon gauche et d’un anneau de résistance similaire à un Pilate ring, qui va servir d’interface avec les jeux proposés. Celui-ci peut également être utilisé « hors-ligne » et continuera de comptabiliser vos répétitions !

Cet anneau réputé incassable (à part peut-être en le plongeant dans les crevasses du destin) peut se comprimer, s’étirer et va s’interfacer avec le Joycon afin de traquer le nombre de répétitions, la force de pression, la fréquence cardiaque.

Au premier abord on pourrait croire que cela ne « suffira pas », et pourtant…

Le cercle des sportifs disparus

Pourquoi les sportifs du canapé et les gamers plus en forme se retrouveraient cette fois-ci pour de bon devant la télé là ou Wii Fit et les autres ont finalement échoués ?

Car cette fois-ci l’aspect jeu vidéo est largement mais largement plus présent, et les modes de jeux sont complets et font tous mouche. On s’amuse très très vite et on a donc envie d’y revenir par fun puis par défi et finalement pour s’inscrire dans une logique de régularité sportive similaire à celle que l’on aurait en allant à la salle. Le pari est vraiment réussi.

Avec la possibilité de régler l’intensité à tous les niveaux, vous pouvez partager le jeu avec votre enfant, chacun aura son compte propre et ses stats individuelles, et vous pourrez vous défier sur les mini-jeux et autres activités de façon équitable. Un régal !

Le jeu propose en effet un mode campagne, sous la forme d’un light RPG remarquablement bien exécuté. Des mini-jeux super amusants pour une séance rapide ultra ludique ou un party game musclé. Vous pouvez créer votre programme sur mesure avec l’ensemble de vos exercices préférés, un outil complet et riche en statistiques. Il existe aussi des défis qui vont cibler des groupes avec un travail plus intense et vous pouvez passer en mode offline, où console en veille, le ring traque vos répétitions alors que vous regardez la télé (ou plutôt un stream) ou vaquez à vos occupations (évitez les transport en commun à moins d’être vraiment à fond dans le personnage).

Le F-RPG ?

On connaissait le A-rpg, le J-rpg voilà donc le F-rpg. Au travers d’une campagne ma foi plutôt longue au final, vous allez découvrir un gameplay astucieux et vraiment épuisant. Affronter un dragon dopé à la testostérone à l’aide d’un anneau magique ancestral ? C’est ça le fit-game !

En effet pour faire avancer votre avatar il va falloir simuler marche rapide, footing ou sprint. Lorsqu’il y a des escaliers il faut monter les genoux par exemple…
Comprimer l’anneau projette de l’air, en projeter vers le bas vous fait sauter, et maintenir planer. L’étirer aspire l’air, et au passage tel Luigi tout l’argent aux alentours.
Le tout en visant en faisant des rotations de buste afin d’ajuster la visée.

Lorsque vous tombez sur un mob on passe en mode tout par tour à la Pokémon ou chaque technique doit être effectuée pour de bon. Ainsi vous allez squatter, faire des abdos ou des répétitions avec l’anneau pour balancer vos attaques spéciales et entamer la vie des sacs à PV. Pour contrer les attaques vous disposez du bouclier d’abdos… c’est vraiment imparable.
Bien sûr chaque action vous rapporte de l’expérience et votre personnage augmente ses caractéristiques au fil de cette aventure plutôt bien menée et à l’humour bien senti.
Il faut noter que le tout reste relativement « enfantin » mais ça fonctionne à merveille. L’univers est joli, les graphismes passent parfaitement ainsi que les animations et le sound design, rien à redire.

Niveau difficulté, l’intensité choisie reflétera le nombre de répétitions à effectuer pour tomber un mob, et si vous pensez que c’est easy, j’ai commencé à 20 et j’en suis vite revenu.

Car au final tout dépend de vous.

Gamer responsable

Le jeu s’attache à une bienveillance et un contrôle continu de votre forme et votre autre forme : celle de l’exécution. La condition pour que le jeu « marche » est bien sûr de respecter la phase d’étirements, d’adopter une posture correcte tout au long de l’exercice et d’être attentif à la vitesse d’exécution et votre capacité de forme réelle.
Un avatar vous montre constamment la position correcte et les muscles ciblés mais il est facile de « tricher » et de mal faire l’exercice. Soit consciemment par flemmite aiguë ou inconsciemment car trop fatigué.

On vous rappelle de prendre des pauses, de vous hydrater, le jeu vous propose de contrôler votre rythme cardiaque et vous donne même de petites astuces à chaque fin de séance.
Il y a donc une volonté réelle de bien faire les choses, la balle ou le cercle est finalement dans votre camp. N’oublions pas que c’est un jeu de fitness avant tout et que même si on s’y amuse vraiment il faut le traiter comme tel et s’imposer un minimum de discipline pour en tirer un réel bénéfice.
Certains défis ou mini-jeux sont vraiment intenses et il serait une erreur de le prendre trop à la légère.


En un mot que ce soit vous ou votre enfant il va falloir rester un minimum responsable.

Ring Fit Adventure : La bonne résolution 2020

On est donc au final sur un bilan ultra positif, on peut dire que c’est une réussite complète pour cette énième cabriole de Nintendo. Vous allez suer tout au long de cette campagne et franchement vous amuser avec ces minis jeux pour une soirée party game un peu plus active que l’autrement cruel Mario Party.
La Switch s’impose encore vraiment comme la console star du sapin !

Laisser un commentaire prend moins de temps que de lire un article.
Laisser un commentaire permet au blog de vivre.
Il ne faut pas hésiter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :