Balade au jardin d’Eden : Pikmin 3 Deluxe

[Billet par Papa Chou]

Pikmin 3 Deluxe
Plateforme : Switch
Date de sortie : 30/10/2020
Genre : Aventure, Stratégie

Joueurs : 1 à 2
Développeur : Nintendo
Éditeur : Nintendo

Nintendo poursuit ses séances de rattrapage, car nombres de jeux exceptionnels n’ont pas rencontré le succès mérité à leur sortie sur Switch. Cette fois-ci c’est Pïkmin 3 qui nous revient dans une version Deluxe.

Quand j’avais 12 ou 13 ans, ce qui nous amène au début des années 90, est sorti sur PC un jeu qui s’appelle Lemmings. Ce jeu me fascinait autant qu’il m’énervait. Il fallait sauver d’une mort certaine de petites créatures qui avançaient aveuglément tout droit. Très vite j’ai compris à quel point j’étais mauvais aux jeux de réflexion, stratégie et consort.

C’est pourquoi je n’ai jamais joué ni même lancé un Pikmin sur Gamecube, puis Wii, 3DS, puis Wii U etc… Je connais mes limites. C’est donc avec un œil candide que je me lance cette fois-ci dans l’aventure avec l’appréhension d’être complètement débordé.

Vais-je provoquer un génocide Pikmin ? Laisser tomber la junk-food pour des fruits succulents ? Réussir à faire 2 choses à la fois ? Casser mon premier joy-con ? Descendons dans ce jardin du bien et du mal afin de trouver nos réponses !

Capitaine Planète

Rien ne va plus sur la planète Koppaï ! Les ressources ont été épuisées, la planète est essoufflée par ses habitants et la situation est devenue critique. Il faut absolument trouver des ressources pour sauver les Koppiens de l’extinction et un voyage est organisé vers une planète lointaine située à 279000 années lumières de là : PNF-404.

Nos trois héros dévoués à cette mission capitale, Alph, Brittany et Charlie, sont en approche de la planète mais tout déraille et nos amis se retrouvent avec un vaisseau en panne séparés sur une planète peuplée de créatures passives agressives et de pièges en tous genres savamment dispersés.

Heureusement la planète abrite aussi des alliés inattendus (pour ceux qui n’ont jamais joué) Les Pikmins !

L’histoire est étonnamment bien ficelée et se révèle au fur et à mesure du temps et des notes et journaux ramassées. Déployant à la fois un humour qui fait mouche et une certaine dose de mélancolie bucolique, l’ambiance générale du titre est vraiment particulière et marquante.

Mais finalement ça à l’air super cool comme jeu. Voyons manette en main.

Le sifflet de Hammelin

Le principe est simple, vous disposez d’un sifflet pour rassembler les Pikmins autour de vous, qui vous suivront aveuglément, jusqu’à ce que vous décidiez de les lancer vers quelques chose : un fruit à récolter, un mur à détruire, une créature à éliminer ou des ressources à ramener au vaisseau.

Chaque Pikmin disposera d’une couleur et d’une aptitude qui lui est propre et qui servira à résoudre les énigmes du jeu dispersées dans les niveaux. Un peu à la manière d’un bon vieux Metroidvania, vous reviendrez dans certaines zones une fois les capacités de nouveaux Pikmins débloquées.

Chaque mécanisme pour abattre une créature et les boss, passer une barrière ou construire et déconstruire est lié à un Pikmin ou une synergie entre eux. Comme il y a 3 héros, vous allez évidemment très vite apprendre à diviser les tâches, puis rassembler tout le monde pour des passages nécessitants  d’atteindre des endroits plus haut, car les niveaux ne sont pas plats, et vous pouvez lancer aussi vos compagnons afin qu’ils embarquent avec eux leur propre escouade.

Ces Pikmins ne sont pas immortels et peuvent mourir de plusieurs façons (brûlés, noyés, électrocutés, dévorés… la nature quoi)  si vous les négligez ou décidez de les sacrifier ou simplement durant des combats mal préparés. Cet aspect est assez marquant dans le jeu car comme dans lemmings précédemment cité, chaque vie est attachante, et on se surprend à vouloir sauver tout le monde chaque jour.

Zoom sur les Pikmins

Il existe 5 types de Pikmin que vous allez découvrir durant le jeu, et leurs capacités combinées vous aideront à surmonter le niveau final et la quête ultime des fruits tant convoités. Vous allez les débloquer dans cet ordre :

Pikmin Rouge Immunisé contre le feu, agressifs et puissants en combat.
Pikmin Roc Détruisent les cristaux, super lourds donc on ne peut pas les écraser et se les prendre sur la tête fait plutôt mal. Ils peuvent ainsi faire tomber des créatures volantes en un coup par exemple.
Pikmin Jaune Il sont plus légers on peut les lancer plus haut et plus loin, ils creusent plus vite que les autres et tel Pikachu sont à la fois insensibles et conducteurs d’électricité. Il n’en génèrent pas par contre… faut pas abuser
Pikmin Rose  Ils volent. Spécialisés dans le combat aérien et d’autres subtilités liées au fait qu’ils ne touchent pas le sol. Fragiles mais ultra efficaces !
Pikmin bleu Peuvent aller sous l’eau et effectuer toutes sortes de tâches là-dessous.

 

Vous débloquerez aussi quelques objets comme la Flûte, ou les combinaisons et spray qui vous permettront de renforcer vos Pikmins, les faites esquiver en roulade, renforcer vos personnages. Il y a beaucoup de choses à faire pour atteindre le 100%.

Nintendo : le gameplay, l’inventivité et la maîtrise

Avant tout il faut signaler que dans cette version, pour ceux qui le souhaitent, la difficulté a été revue à la baisse. Sûrement pour s’adapter aux plus jeunes qui sont forcément séduits par la mignonitude des Pikmins, et les billes dans mon genre qui n’oseraient s’attaquer à un tel jeu sentant poindre la prise de tête.

Et si on combine les deux, notre Ninie nationale de 8 ans et son Papa Chou dopé aux beat em all, les astuces et diverses aides ne sont vraiment pas de trop.

Ce qui ne nous empêcha pas à la fin du jeu d’avoir eu l’impression d’accomplir un exploit ! :p

Comme il est de coutume avec Nintendo, le GamePlay est parfaitement dosé, on découvre petit à petit les possibilités au travers du déblocage des différentes créatures. Tout cela est amené intelligemment comme un tutoriel géant vous préparant à l’apothéose finale sous la forme d’un dernier niveau vraiment diabolique, une synthèse de toutes les compétences que l’on a réussi à acquérir jusqu’ici. C’est ainsi que l’on comprend à quel point une fois de plus les niveaux sont excellemment construits.

On comprend très vite que le fait d’avoir tel ou tel nouveau Pikmin dans l’équipe va nous permettre de récupérer ce fruit qui semblait inaccessible auparavant. Mais même après avoir débloqué tous les pics mine certains fruits sont vraiment vraiment bien cachés. Il va falloir se creuser un peu les méninges seul ou accompagné d’un deuxième joueur c’est l’idéal quand on vise le 100%.

D’ailleurs la pression que l’on ressent dans le dernier niveau nous fait regretter qu’il n’y en ai pas plus de la sorte. Car comme je le disais la difficulté a été abaissée et arriver jusqu’ici était quand même relativement facile.

La seule pression que l’on ressent est celle du chronomètre, car en effet on ne peut se promener dehors que durant la journée et les sessions durent en fait 12 minutes et correspondent chacune à une journée d’exploration. À la fin de cette journée il faut bien sûr avoir assez de ressources pour aller jusqu’à la suivante.

Depuis Legend of Zelda Majora’s Mask, je suis un peu contre les jeux qui limitent votre champ d’action par le temps et je ne pensais jamais m’en sortir et ne pas être assez efficace niveau rentabilité à chacune de mes sorties. Mais à aucun moment je n’ai été réellement inquiété.

Les combats contre les boss sont vraiment bien faits et épiques. Mais on sent que leur agressivité et leur force de frappe a été légèrement nerfée. Pour tous ceux qui se posent la question il existe bien sur un un niveau de difficulté supérieur qui restaure les crises de nerfs du jeu d’origine. En parlant de ça dans cette version de luxe Nintendo a ajouté plusieurs paramètres afin de jouer dans les meilleures conditions que ce soit avec le pad pro ou avec les Joy-Cons.

Que ce soit sur une télé ou en mode portable tout répond vraiment bien et le rendu est nickel peu importe le mode de sortie.

Finalement même si comme moi les jeux de stratégie ne sont pas votre fort vous n’aurez aucun mal à planifier, diviser et maximiser votre rendement. Ce qui est amusant c’est que vous vous rendrez compte que le moment où vous êtes devenu le plus efficace coïncide exactement avec la fin du jeu. Vous êtes vraiment préparé à la chasse ultime aux fruits et aux badges qui sont des sortes de trophées ajouter à cette version Switch. Et les avoir tous requiert une certaine dévotion.

En gros, votre première campagne vous servira à en démarrer une nouvelle en difficulté maximum si vous n’avez jamais touché au jeu.

Je me suis donc régalé tout au long de cette campagne j’ai été très agréablement surpris par ce Pikmin 3 Deluxe.

Il faut savoir qu’il existe aussi plusieurs modes dans cette version: vous pouvez ainsi jouer un bingo contre un ami, vous lancer dans le jeu en co-op, faire du boss-mode, ou encore vous essayer à deux histoires parallèles mettant en scène le capitaine Olimar. Ces petites histoires sont plutôt des mini missions, mais si vous les faites à temps en parallèle avec le scénario de campagne, c’est vraiment une jolie parenthèse.

Le jeu est donc assez court, mais avec tout ce que l’on peut faire une fois la campagne terminée on ne peut pas dire que Nintendo se soit moqué des Kopittes. Il existe même un classement mondial.

L’enrobage n’est pas en reste, tout est vraiment très joli et bien animé. Se laisser emporter sur une rivière à dos de nénuphar et voir éclore des fleurs au contact de la lumière est tout simplement ravissant à l’image de tout ce qui tourne autour de ce Pikmin.

A l’heure de la Next Gen, Nintendo démontre une fois de plus qu’il peut faire mouche avec une technique vieille de plus de 5 ans.

Décidément, quelle maîtrise.

Un cheveu sur la soupe ?

Bien sûr tout n’est pas aussi rose qu’un Pikmin ailé. Le titre est relativement facile, ce qui pourrait agacer les puristes. Lorsque l’on joue en coop, l’écran est partagé mais ne se comporte pas comme dans un Lego ou lorsque les deux joueurs se rejoignent on passe en plein écran. Il n’y a pas de Co-op online malheureusement.

Cette fameuse limitation est un peu artificielle, car aucunement pénalisante. Vous risquez bien de perdre quelques Pikmin à la fin de la journée si vous avez mal géré vos troupes mais c’est rare. Tomber en rade de nourriture est vraiment difficile. Elle vous force donc à refaire des fois 3x le même niveau sans réelle justification. Mais ça fonctionne quand même attention, et contribue à cette notion de découverte.

Le jeu reste court, j’ai mis 9h à finir la campagne avec 44 fruits sur 66. Le dernier niveau est palpitant vraiment, mais c’est le seul. On aimerait que ce soit le début d’une nouvelle campagne plus ardue et stressante. En gros si vous connaissez le jeu ou pikmin, passez immédiatement en difficulté piquante ou vous le regretterez.

Rapport d’exploration

Au final on est sur un jeu tout bonnement excellent. Une énième démonstration de maîtrise vidéoludique de la part de Nintendo.

Manipuler ses troupes est extrêmement aisé et bien pensé et ce dernier niveau met un point final génial à cette courte mais enchanteresse aventure. En vous investissant un peu dans la chasse aux Badges et pourquoi pas le classement mondial, vous tenez là un bel allié pour s’évader durant ce confinement un bon vieux smoothie à portée de main.

Pikmin est un jeu bio fortement recommandé pour la santé !

Laisser un commentaire prend moins de temps que de lire un article.
Laisser un commentaire permet au blog de vivre.
Il ne faut pas hésiter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :