1 mois de confinement : le bilan à la maison

Même si celui-ci n’est pas encore terminé (on signe un mois de plus) j’ai voulu faire un petit bilan de ce mois écoulé. Si tout a bien commencé et si nous avons rapidement trouvé notre rythme, disons que les choses sont de plus en plus compliquées et que ma fin de grossesse n’arrange pas les choses au contraire…

Dernière sortie : Lundi 16 Mars 18h15

La dernière fois où je suis sortie de la maison était pour un rendez-vous à la maternité (ma prochaine sortie le sera également), rendez-vous où même avant l’annonce officielle faite à la télévision ma gynéco m’annonçait que pour mon bien et celle de Trotro cette sortie était la dernière avant un long moment même si mon pneumo m’avait déjà soufflé l’idée.

C’est également la dernière fois où Ninie est sortie des murs de la maison (et de ceux du jardin) puisque j’ai fait le choix d’un confinement total pour toute la famille. Le seul à franchir la porte d’entrée est Papa Chou qui ne sort que pour le ravitaillement au drive et sans aucun contact.

Un quotidien pas reposant mais des annonces qui font grincer des dents

Entre l’école à la maison, le travail pour chacun (même si mon rythme est largement réduit), l’entretien de la maison et les occupations disons que ce n’est pas de tout repos. Si d’ordinaire nos semaines sont principalement rythmées par l’école et les activités extra-scolaires de Ninie, avec le confinement il en est tout autre et en ce moment, vacances scolaires ou non, il faut trouver de quoi occuper ma princesse qui est je le rappelle depuis toute petite très demandeuse auprès de son papa. Mais on trouve des solutions en réduisant le temps de sommeil afin de passer du temps en couple !

Je suis dans mon dernier trimestre de grossesse, grossesse qui n’a pas toujours été très simple et depuis quelques jours disons simplement que je suis épuisée autant physiquement que mentalement. Les dernières annonces concernant une possible reprise de l’école le 11 Mai n’ont pas arrangé les choses puisque si tu n’es pas déjà au courant, Ninie n’allait plus à l’école avant l’annonce des fermetures de celles-ci pour des raisons de santé. J’ai pris cette annonce comme un coup de massue, on a réussi à tenir sans école, Ninie a un très bon suivi pédagogique et je ne me sens absolument pas prête à risquer un retour précipité alors que je serais à ce moment là toute proche de mon terme. Je fais partie des « personnes fragiles » qui devront sans doute rester confinées après le 11 Mai, mais dans ce cas, qu’est-il prévu pour les enfants de parents fragiles ? Je n’ai pas le droit de voir les personnes que j’aime mais je devrais prendre le risque d’envoyer ma fille au front et croiser des dizaines de personnes chaque jour ? Bref, j’essaie de ne pas trop y penser…

Pour Ninie, le confinement n’est pas difficile : elle adore l’école à la maison, elle aime rester dans le cocon familial. Peu de choses lui manque et elle a déjà préparé sa liste des choses à faire une fois la crise passée. Sa seule difficulté est la séparation avec ses grands-parents qu’elle voit normalement tous les week-end et chez qui elle va à chaque vacances scolaires. C’est donc la promesse que nous lui avons faite que nous allons tenir en priorité : dès que les règles seront assouplies elle ira passer quelques jours chez eux. Ninie est une petite fille très sensible est c’est clairement une priorité contrairement à son retour à l’école !

Les points positifs de ce confinement

En presque douze ans de vie commune, nous n’avons pas passé plus de quatre jours séparés Papa Chou et moi (une fois pour un séjour chez mes grands-parents, une autre pour raisons médicales) donc on aime vivre l’un sur l’autre. Comme je l’ai dit depuis le début : c’est ma meilleure vie ! Ça peut surprendre mais n’étant pas très sociable vivre uniquement au sein du cocon que nous avons créé me convient parfaitement (même si certaines petites choses du quotidien nous manque).

  • Nous vivons ensemble 24h/24
  • On passe du temps en cuisine ensemble
  • Nous avons appris à faire du pain
  • On a réussi à installer un bon rythme
  • Ninie va beaucoup mieux dans sa tête du fait de ne pas avoir à s’inquiéter de sa relation avec les autres enfants
  • Notre maison arrive à rester propre et rangée bien que nous y vivions constamment

Allez, on repart pour un mois supplémentaire !

Laisser un commentaire prend moins de temps que de lire un article.
Laisser un commentaire permet au blog de vivre.
Il ne faut pas hésiter!

6 commentaires pour “1 mois de confinement : le bilan à la maison

  1. Si ça peut te rassurer, pour moi je ne vois pas de retour possible au 11 mai. En aucun cas je ne risquerais la vie de mes filles sous prétexte d’un test afin de déterminer si les risques sont encore là où non. Avec Chris nous avons pris la décision de les garder tant que TOUT sera fermé. Je ne comprends pas pourquoi on ouvrirais les écoles et pas les resto ou les ciné. Je préfère largement devoir m’arracher un peu les cheveux sur la préparation des cours que de risquer leur santé et leur vie (ainsi que la mienne) à les remettre à l’école. Je ne comprends pas la logique, c’est pourtant les écoles qui ont été fermées en premier afin de protéger nos enfants, et là c’est eux qu’on envoi en premier au front. Non mais et puis quoi encore. Nous avons déjà assez de craintes comme ça. Et puis tu voit, même avec les restes barrière, et sachant que uniquement chris sort pour aller bosser (il n’a pas le choix dû à son poste) et faire les courses, il fait super gaffe à tout, nettoie tout et se douche à peine rentré (Je ne l’ai jamais connu aussi propre^^) et bien même avec tout ça il a réussi à faire rentrer la gastro chez nous. Comme quoi on es pas à l’abri, et ça certains qui sortent encore et ne respectent rien N ont rien compris.

    Je crois que comme toi moi aussi le confinement ne me dérange pas tant que ça. Personne pour me faire chier, j’ai mes filles pour moi toute seule (sans devoir les partager avec des gens en qui je n’ai AUCUNE confiance) et comme ça j’évite les repas qui ne me font pas plaisir. Il n’y a que quelques petites choses qui me manquent comme voir ma famille,les serrer dans mes bras, faire du shopping et également VENIR TE voir. Mais sinon franchement je n’irais pas jusqu’à dire que c’est la meilleure période de ma vie, mais franchement je vie ça très très très bien. Prends soin de toi ma chérie. Je vous aimes fort

    1. Pour ce qui est du 11 Mai, Ninie ne retournera pas à l’école c’est hors de question de toute façon et nous ne reprendrons pas notre vie normale avant un bon bout de temps.

      Je sais que c’est difficile mais je vais rester confinée au maximum que ce soit enceinte ou après l’accouchement. Je vais continuer à ne voir personne de toute façon je n’ai pas le droit même si comme tu l’as dit le contact commence à manquer. On a décidé avec Papa Chou de continuer comme ça un bon moment, Ninie va voir ses grands-parents mais jusqu’à au moins les premiers vaccins de Trotro on a prévu aucune visite ni aucune sortie si ce n’est un petit tour le soir pour s’aérer si c’est autorisé en évitant impérativement les chemins où il y a du monde quitte à faire les promenades très tard. Car si Trotro est comme Ninie je sais que l’endormissement peut être difficile dans la maison. On prendra nos précautions comme il faut.

      Je suis outrée de voir les gens continuer leur vie comme si de rien n’était, de faire leur promenade 10 fois dans la journée sous prétexte de sortir le chien alors qu’ils ont tous des villas avec des jardins, de discuter avec les voisins ou de recevoir du monde (dans mon bâtiment c’est une vraie auberge ce qui n’est absolument pas rassurant).

      Bisous virtuels ma belle à toi et à toute ta petite famille en attendant les vrais dans un bon moment <3

  2. Il faudrait plus de gens responsables comme vous qui comprennent qu’en restant chez nous on est à l’abris et on se protège autant qu’on protège les autres…
    Bon courage à vous 3

    1. Merci Sophie !
      Pour moi il est clair que quand on nous demande de rester chez nous pour protéger sa famille et les autres il faut le faire. On est des adultes, on peut très largement se passer du poulet du dimanche matin, de l’envie de « footing » ou de tout autre chose pendant un temps. Ça s’appelle être civilisé ! Si ma fille de 7 ans arrive à le comprendre je n’arrive pas à me faire à l’idée que des adultes de puissent pas le respecter. Il existe des solutions pour tout mais les gens ont vraiment du mal c’est dommage…
      Bon courage chez toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :