Agricola, une boîte bien (trop) chargée?

Le mois dernier pour notre mois de découverte du service de location de jeux de plateau proposé par Pelopia, nous avions opté pour un classique de la grande époque, le bien nommé Agricola. Tout le monde à ses gouts et ses affinités et tu vas voir dans les lignes qui suivent pourquoi cet abonnement est finalement une très bonne chose.

Un classique absolu ?

Agricola est un jeu de Gestion et Construction créé par Uwe Rosenberg en 2007. Ystari Games distribue le jeu chez nous, il a connu de nombreuses extensions et une édition révisée celle qui nous est proposée ici par FunForge. Ce jeu a eu à l’époque une portée internationale sur la démocratisation des jeux complexes et la mise en lumière de l’existence d’un monde derrière les grands classiques familiaux comme le Monopoly, La Bonne Paye qu’on a tous eu.
Spiel des Jahres Meilleur jeu complexe 2008 / Deutscher Spiele Preis 2008 / International Gamers Awards 2008 / As d’or Jeu de l’année Prix spécial du jury 2009 / Tric Trac d’or 2008 / Nederlandse Spellenprijs 2009 / Gra Roku 2009 (Meilleur jeu Pologne). Du Lourd ! Il y a même divers championnats, enfin on ne plaisante pas avec Agricola. Prévu pour 1 à 4 joueur(s) et à partir de 12 ans, le jeu dure environ 30 minutes par personne. (1h par personne les premières parties).set up agricola

Vous aimez les jeux à l’Allemande ?

Tu as peut-être entendu parler de jeu à L’allemande ou à l’Américaine et il est un peu vague de savoir exactement de quoi on parle. Ici avec Agricola on est dans du jeu à l’Allemande car certains détails ne trompent pas.
Il y a beaucoup de « kubenbois », beaucoup … un jeu de gestion à score sans aucune confrontation directe ( les américains aiment bien que ça cogne ), les mécanismes sont épurés mais l’aspect gestion est poussé et il va falloir réfléchir, prévoir et calculer. C’est vraiment un jeu qui doit se livrer après un investissement religieux donc il faut accrocher vite.
Le principe est donc de gérer une famille de fermiers qui doit agrandir son exploitation en y implantant enclos pour les bêtes, terrains à labourer, expansion de la ferme en elle même. Mais la main d’œuvre permet de n’effectuer qu’une seule action il faut donc assurer la descendance mais pour cela avoir plus de place … ces accumulations se retrouvent dans chaque possibilité, pour avoir un animal, il faut un enclos, pour un enclos, du bois etc… Il y a donc trois grands axes: la famille, l’élevage et la culture à gérer en même temps sur les 14 tours de jeu.agricola (4)

agricola (7)

agricola (8)

Tout ça avec du matos, beaucoup de matos :

18 Moutons
2 Tuiles Actions Supplémentaires
120 cartes
20 Fermiers
24 Jetons Argile
10 Tuiles Recto/Verso Ressources/Mendicité
23 Tuiles Recto-Verso Pièce en Bois/Champ
1 marqueur premier joueur
16 Jetons Légume
15 Sangliers
36 Jetons 1 Repas
4 Plateaux Ferme
14 Jetons Roseau
1 Livret Annexe
16 Tuiles Recto-Verso Pièces en Argile/Pièce en Pierre
1 grand plateau de jeu
60 Clôtures
13 Bœufs
8 Jetons 5 Repas
1 Plateau Aménagements Majeurs
16 Jetons Pierre
10 Sachets Transparents de Rangement
1 Tuile Recto-Verso Activité Secondaire/Rappel des Actions
1 bloc de score
16 Étables
30 Jetons Bois
3 Jetons Suggestion
2 Extensions du Plateau de Jeu
1 Livret de règles
24 Jetons Céréale

Ouverture…Fermeture !

Nous avons donc ouvert la boite et le matériel était comme toujours parfaitement emballé avec les petits sachets, les protections de cartes et la feuille d’état des lieux.
Rien que pour faire ce fameux état des lieux il nous a fallu un quart d’heure, tellement il y a de choses et autre jetons en bois dans cette boite… plus d’une centaine, et 360 cartes et des plateaux…une dizaine aussi arf de chez arf.
La mise en place est longue, et le thème est peu entrainant dès le début, point de magie ou de voyage autour du monde, de bataille spatiale ou d’enquête surnaturelle… ici vous allez trimer, vous êtes des paysans dans de la vieille chaumière et il va falloir se lever le matin à l’aube pour produire à manger et gagner sa croute.
Le jeu se serait appelé Laboria, c’était pareil, car tout n’a été qu’un dur labeur pour nous.agricola (12)

agricola (14)

agricola (15)

agricola (16)

Nous avons essayé de faire une première partie et tout nous a semblé étrangement complexe et contraignant malgré l’aspect « une action par tour et par personnage ».
Pourtant Maman Chou est une fervente joueuse de Civilization…(c’est pourquoi je me suis dit, elle va être ravie avec Agricola) mais là, nous n’avons tout simplement pas accroché.
J’aurais accepté d’en baver pour maitriser si au final je pouvais déplacer des navettes ou des méchas sur un plateau, ou construire des merveilles et conquérir le monde… ici tu fais du pain, tu montes les enclos pour les moutons et tu fais des enfants mais pas parce que tu les aimes, juste parce qu’ils vont pouvoir t’aider à la ferme. Farming Simulator m’a semblé plus fun c’est pour dire.
En ce qui nous concerne, nous préférons les jeux où il y a des cartes à combos, de la confrontation et quelques coups en traitre à faire passer. Si le matériel est fourni c’est pour manipuler du pion élégant comme dans Takenoko ou Ticket to Ride, du personnage comme dans Krosmaster ou encore de la machine de guerre comme dans Star Wars ou RuneWars. Si les cartes ont de belles illustrations c’est un plus aussi… Le « kubenbois » par centaine et les dessins de maïs pas entrainants, décidément on nous avait prévenu que les débuts étaient amers mais nous n’avons pas réussi à aller au delà.

On arrive donc ici à la démonstration du concept de location, parfois même face à un film, un disque ou ici un jeu de société adulé et reconnu comme un classique, ben toi tu vas bloquer et détester. Dans ce cas, tu ranges soigneusement les 180 milles pièces du jeu et tu le renvoies, ce sont des choses qui arrivent.agricola (9)

Laisser un commentaire prend moins de temps que de lire un article.
Laisser un commentaire permet au blog de vivre.
Il ne faut pas hésiter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :