WarioWare Get it Together : Le fun déjanté ultime en famille ?

[Billet par Papa Chou]

WarioWare Get it Together !
Plateforme : Switch
Date de sortie : 10/09/2021
Genre : Party Game

Joueurs : 1 à 4
Développeur : Nintendo
Éditeur : Nintendo

Je me souviens de la première fois où notre petite Ninie a découvert Wario, sur 3DS, durant un trajet un peu long en voiture. Comme on dit de nos jours, elle a été « à fond » direct. Morte de rire et excitée comme une puce, j’avais enfin compris la puissance de Wario que j’avais toujours observé de haut comme une compil de minis-jeux au rabais.

Après avoir moi même gouté a ce fruit acidulé et hallucinant je me suis de nouveau incliné devant l’inventivité et la puissance de Nintendo.
Ils ont vraiment tout compris.

C’est donc avec impatience que nous attendions ce Wario Switch surtout que la mention du multijoueur n’est pas tombée dans l’oreille de 2 sourds, on allait bientôt pouvoir faire les pitres à 2 !!

Alors au final ce Wario délivre t-il ce divertissement familial qui va vous assurer des moments de qualité avec tes bouts de chou ? Réponse de suite !

 

Le principe ?

Le système de jeu va bien sûr rester inchangé : en 5 secondes il faut démontrer ses capacités d’adaptation en résolvant des mini-jeux tous aussi stupides et délirants les uns que les autres. Si ce jeu est réussi on passe au suivant, la cadence accélère jusqu’au tableau final du boss.
Ce qui fait tout le sel est la frénésie du jeu qui vous embrouille l’esprit avec une consigne courte et un tableau complètement absurde. On perd littéralement les pédales devant ces énigmes soudaines et le fun prenant le dessus sur le reste on finit par s’éclater tout simplement.
Je pense que tu comprends pourquoi c’est si excitant pour un enfant car non seulement ils sont toujours sous pression mais souvent de manière tellement rigolote qu’ils finissent par rire et crier tout en secouant la console dans tous les sens. Du moins pour les anciennes itération portables ou même WII, car qu’en est-il cette année sur Switch ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une histoire

Le jeu est introduit par une cinématique encore bien absurde qui nous révèle comment le jeu développé par Wario est bourré de bugs et finit par absorber toute la fine équipe dans la console pour faire la chasse aux glitches en retrouvant tour à tour les compagnons de Wario.
Il faut donc au fil de petits mondes débloquer les personnages qui ont tous un gameplay bien précis. Certains volent et tirent, d’autre dash dans tous les sens, sautent simplement ou jettent des objets tout cela est très varié, et plutôt déséquilibré tout au long des 2h que constituent ce mode Histoire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Chaque monde est introduit par la cinématique du personnage qui l’habite et on a droit a des séquences vraiment bien réussies.

L’esthétique du jeu est du coup trèèèès propre pour celui qui vient de la 3ds ou avant. Et la direction artistique si je puis dire, toujours aussi folle.

On fait tout de même ici un premier constat, le gameplay est un gameplay classique à la manette. Pas de motion gaming, de caméra JoyCon ou de micro ou autre joyeuseté, c’est stick et bouton unique. Pour la petite habituée au stylet, le choc a été rude.
Ensuite autre constat, la notion de « rythmique » est du coup bien moins présente.
Et dernière constatation, les personnages sont vraiment déséquilibrés rendant certains jeux trop faciles ou trop « durs » pour les petits. Un déséquilibre seulement apparent car au final cela sert la future frénésie du gameplay en multi comme nous le verrons. Mais les enfants les moins patients auront vite fait de trouver leur favori et de vous dire  » ah non pas lui il est nuuuullll euh « , sacré Ninie…

La famille au grand complet

Wario, Cricket, 18-Volt, Orbulon, Jimmy, Red…. Une fois tout le monde débloqué on comprend comme je l’ai signalé plus haut que le jeu repose sur l’adaptation aux mini-jeux doublé du gameplay spécifique à chaque personnage. Un mini tuto vous explique comment diriger le nouveau personnage et hop on vous jette dans l’arène. Comment est-ce que je vais bien pouvoir faire tourner cette roue avec ce personnage qui bouge sans arrêt et ne s’arrête que pour envoyer son yoyo? Avec certains personnages le gameplay s’adapte et les niveaux font apparaitre par exemple des anneaux pour que le perso s’y accroche. En gros, on peut terminer tous les jeux avec n’importe quel personnage, avec n’importe quelle équipe de personnage. C’est la force de ce nouveau concept (ou la faiblesse selon le point de vue).
On retrouve les minis-jeux découpés en thème (ah les mini-jeux Nintendo…) et le nombre astronomique de ces derniers vous assure une durée de vie plus que conséquente. Comme d’habitude une fois le mode histoire/tuto finit, il faudra faire la course au score en reprenant les mini-jeux avec ses personnages préférés. Mais pas que !

Ensemble c’est mieux

Le jeu propose aussi une encyclopédie pour accéder directement aux mini-jeux avec les statistiques qui vont bien. Vous pouvez aussi choisir de suivre des missions spécifiques et débloquer des points pour acheter de quoi customiser vos persos. Il y a aussi la coupe Wario avec des évènements spéciaux chaque semaine. Et voici venir la section modes variés qui va vous permettre de jouer à des mini-jeux compétitifs jusqu’à 4 joueurs. Jusqu’ici on pouvait faire le mode histoire, le mode wariopédie à deux joueurs si on voulait, mais ce n’était pas spécifiquement fait pour, et parfois cela se ressent d’ailleurs. Ici on vous propose des jeux pensés pour le multi comme « train-train dare dare » qui est un jeu de plateforme(particulièrement mauvais xD), « Passe à cinq » qui est une sorte volley ou encore Baston Générale qui est un cousin très éloigné de Super Smash Bros. Le jeu prends donc une nouvelle dimension avec cet aspect multi.


De plus, les personnages peuvent changer aléatoirement à la volée pour rendre l’expérience encore plus frénétique, il faut maitriser tous les gameplay pour être le king à Wario !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le hic dans notre cas, c’est que même si le jeu est ultra-fun, notre petite Ninie n’a pas accroché au gameplay manette/déplacement des personnages. Elle est trop bloquée sur le gameplay au stylet et s’attendait à gesticuler dans tous les sens, ou même exploiter toutes les possibilités des ces petits bijoux technologiques que sont les Joy-Cons. le gameplay spécifique et parfois déséquilibré en multi l’a un peu refroidie donc je vous conseille, surtout si l’enfant connait la série, de tester la démo avant. Vous allez vite être fixé.

Qu’a cela ne tienne, objectivement, Wario Ware Get It Together est une valeur sûre pour une soirée pleine de fun et de cris, une itération généreuse pour la série, probablement pas la meilleure si vous ne découvrez pas la série, parfois frustrante et difficile pour une enfant, mais avec un vrai sens de l’accomplissement et du fun. Impossible de ne pas le recommander.

Laisser un commentaire prend moins de temps que de lire un article.
Laisser un commentaire permet au blog de vivre.
Il ne faut pas hésiter!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :