Moyenne section… Après un mois d’école et la découverte du pédo-psy.

Cette année, Ninie a repris l’école en même temps que tous les autres enfants, une première vraie rentrée en soit. Si elle était contente d’y aller, son avis a très vite changé… Et nous, nous avons rapidement déchanté…

Les vacances ont été quand même assez mouvementées, même si j’ai toujours dit que Ninie était plus ou moins difficile, là elle avait atteint des sommets et je pensais (naïvement) que ça ne pourrait pas être pire, j’avais donc hâte qu’elle retourne à l’école (bad mom)… Quelle idée, si j’avais su…

Le premier jour.
Pour son premier jour en moyenne section, ce n’est que 2h petites heures passées à l’école et le tout de façon assez privilégiée. En effet Ninie est dans une classe double (petits/moyens) et seulement quelques enfants de son niveau. Une entrée en douceur donc, ça c’est en théorie.
En réalité, le choc a été violent puisque nous avions interdiction de rentrer dans l’école, même dans la cour, c’est donc un dépôt au portail pour ce premier jour.
C’est une Ninie qui pleure à chaude larmes que je laisse pour ce premier jour d’école.

Les jours qui ont suivis.
Tous les matins ou presque c’est la même chose, Ninie refuse d’aller à l’école, du coup dès le matin nous avons droit à des cris (qui jusqu’à présent étaient plus ou moins le soir, voir en après-midi, mais jamais le matin), c’est la bagarre pour s’habiller, c’est la bagarre pour se coiffer, c’est la bagarre pour partir…
Et tous les matins ou presque au portail c’est le même cinéma, elle se met à pleurer à chaudes larmes, à hurler pour ne pas y aller, voir même parfois à se barrer vite et loin…
Bref tous les matins ou presque c’est difficile.

Le pire dans tout ça étant peut-être qu’il faut tout recommencer deux après-midi par semaine, car oui cette année elle va à l’école! Un des jours ne compte pas puisqu’elle mange à la cantine. Mais je te laisse donc imaginer le cinéma qu’elle me fait quand le midi je ne la laisse pas retourner à l’école vêtue d’un déguisement ou si à table j’ai osé faire autre chose que des pâtes…

Bref, j’ai dit stop et avec Papa Chou nous avons fini par appeler notre pédiatre qui nous a d’abord conseillé d’essayer l’homéopathie, bien évidemment sans aucun succès, pour enfin nous diriger vers un pedo-psy…

Depuis notre rencontre avec le pedo-psy
Pour l’instant nous avons eu trois rendez-vous dont un premier de rencontre afin d’exposer nos problèmes, tu te doutes bien que Ninie n’apprécie que moyennement ce genre de rendez-vous qu’elle trouve long et pendant lequel elle n’est pas le centre de l’attention, enfin pour l’instant. Je ne vais pas rentrer dans les détails de ce qui se dit ou de ce qu’on y fait.
Ninie a son premier rendez-vous seule dans quelques jours et je me demande bien ce qu’il va s’y passer. Je suis un peu sceptique, je me demande combien de temps va durer cette « thérapie » et comment de simples mots peuvent lui donner une espèce d’électrochoc. De notre côté nous avons déjà reçu quelques consignes. Nous verrons bien sur la durée…

As-tu une expérience pedo-psy? Penses-tu vraiment que cela soit efficace?

 

Laisser un commentaire prend moins de temps que de lire un article.
Laisser un commentaire permet au blog de vivre.
Il ne faut pas hésiter!

7 thoughts on “Moyenne section… Après un mois d’école et la découverte du pédo-psy.

  1. oulà, elle a effectivement du carafond ta Ninie…
    Ici je n’ai pas d’expérience avec les pedopsy, mais j’ai été 3 ans AVS et si ça peut te rassurer, je trouve que les intervenants spécialisés pour des enfants sont des personnes tops, investies et bienveillantes (du moins en grande majorité). Je trouve bien que vous puissiez mettre ça en place assez sereinement et assez tôt, car souvent plus les « soucis » trainent et plus ça prend de l’ampleur et ça devient dur à traiter. Pour que a fonctionne bien, il vaut par contre mieux que tout le monde soit en accord, et installer une confiance avec le pedo-psy, car si ta puce ressent des doutes de votre part dessus, elle risque d’en avoir aussi.
    Chez nous, il y a aussi des périodes avec des crises, mais pas autant j’ai l’impression que pour toi, et nous avons acheté un livre que je recommande énormément, c’est « J’ai tout essayé » d’Isabelle Filliozat. Il se lit tout seul et parle des « crises » de l’enfant de 1 à 5 ans, à partir d’exemples concrets et fréquents. Suite à ça, elle explique la vision de l’enfant et celles des parents par rapport à cette situation, et fait intervenir les neurosciences dedans. Elle ne donne jamais de solutions toutes faites, mais des pistes. Bref, ça permet d’y voir plus clair et ça ne fait pas dictat’ « faites-ci, faites-ça ».
    Je ne sais pas si c’est lié, mais depuis qu’on revisualise les choses différemment, j’ai l’impression qu’il fait moins de crises.
    En tout cas je vous souhaite à tous les 3 que cette période passe vite et bon courage.

    1. J’ai été AVS également pendant 2 ans 😉

      La nous avons déjà eu 3 rendez-vous, où nous avons parlé principalement de nous et de ce que nous fait vivre Ninie au quotidien, moi je trouve ça bien, je lui fais confiance. Celle qui a le plus de mal c’est Ninie car là-bas (comme nous sommes avec elle), elle n’est pas le centre du monde et ça la gonfle…
      Je vais essayé de trouver le livre dont tu me parles, merci beaucoup 🙂

      Et pour l’école oui c’est le plan vigipirate!

  2. Hello ! je n’ai jamais consulté pour mes filles de pédopsy mais je le ferais sans hésiter si nous nous retrouvions démunis. Je suis forcément assez sensibilisée à ce type de prise en charge, je suis infirmière depuis 20 ans en psy !
    Mais vraiment, ça peut beaucoup aider, si votre accroche et celle de Ninie est bonne avec le praticien. Parfois très peu de séances sont nécessaires pour dénouer une situation problématique: ma meilleure amie était à bout avec sa première fille qui a refusé de manger durant de longs mois: les repas étaient devenus de plus en plus conflictuels, mon amie culpabilisait énormément et s’inquiétait de la santé de sa puce… Exposer tout ça à une personne « neutre », redonner sa place au papa dans cette histoire des repas, offrir un espace de parole « intime » à sa fille… en quelques semaines les choses s’étaient apaisées. Ce n’est pas de la magie, juste l’effet bénéfique d’une « parole juste » quand on est dans l’impasse, parole qu’on n’est pas toujours à même de trouver quand on est parents parce que les enjeux affectifs et émotionnels sont énormes avec nos enfants 🙂 Bon courage à vous et à Ninie, j’espère que cele vous apportera de l’apaisement à vous aussi !

    1. Merci à toi! Et quel courage!
      Oui en parler fait du bien elle nous donne déjà quelques solutions qu’on essaie de mettre en pratique mais pas toujours simple. En tout cas, je trouve que le feeling passe bien et c’est ultra-important!

  3. Bonjour, mon fils a 3ans et à fait sa première rentrée, heureusement pour nous, nous avons le droit d’entrer dans l’école la séparation a donc été plutot facile. Mais voilà au file des jours la fatigue s’installe et le cumul de choques émotionnels aussi (il est devenue grand frère en juin et nous faisons construire 1 maison il sait donc qu’il va déménager). Depuis 10 jours c’est la cata à la maison. D’un enfant hyper calme et patient il est devenu tout l’inverse irritable et violent avec nous dans ses gestes et sa parole (pas de vilains lors heureusement). Je pense aussi en parler au pediatre et je pense qu’une personne extérieure, spécialisée pour les enfants ne peut être que positive pour trouver une issue de sortie acceptable et agréable pour tout le monde. C’est atroce de voir ses enfants souffrir et de passer son temps à gronder alors qu’il ne veut que l’inverse mais ne sait plus comment s’y prendre. Courage à vous et j’aimerai bcp savoir l’évolution de votre suivit avec le pedo psy. Courage à vous ! Une maman solidaire !

    1. Bonjour Marie,

      Ah oui, il lui arrive beaucoup de choses en même temps à ton loulou. Prends le temps de consulter, dis toi que ça ne peut être que bénéfique comme tu dis, et en tant que parent ça fait énormément bien de pouvoir parler à quelqu’un qui ne nous prend pas pour une folle. Ouais parce que au comportement de Ninie il faut ajouter les personnes (dont le médecin) qui pensent que tu racontes des bobards.

      Je vais essayer de faire le point dans un moment, mais je ne promets rien 😉
      Merci de ton soutien et bon courage, viens donner des nouvelles toi aussi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :